Structures médicales

Rire en étant malade, c’est possible et c’est bon pour la santé !Des médecins, des chercheurs s’intéressent de plus en plus aux effets bénéfiques du rire sur la santé. Les vertus sont psychologiques, physiologiques, sociales… Ils recommandent d’envisager le rire comme une solution complémentaire de la médecine.

Les bienfaits pour les patients

  • Développe les liens humains, rompt l’isolement, la solitude
  • Ajoute plus de rires dans leur vie
  • Renforce le système immunitaire
  • Apaise l’esprit et les émotions (colère, rancœur…)
  • Améliore le sommeil
  • Améliore la vitalité

Les bienfaits pour les structures & le personnel

  • Valorise votre entreprise et les valeurs humaines
  • Renforce le lien équipes-patients
  • Apporte plus de joie dans les équipes
  • Facilite la communication

Histoire de Norman Cousins

Atteint d’une maladie chronique dégénérative, la spondylarthrite ankylosante, les médecins ne lui laissent que peu d’espoir quant à sa guérison et sont persuadés qu’il finira ses jours en fauteuil roulant. Souffrant de douleurs physiques terribles, Norman Cousins décide de se battre depuis son lit d’hôpital en visionnant toute la journée des films comiques et en se gaussant aux éclats. Il est convaincu que des émotions positives peuvent rééquilibrer le corps. Jour après jour, il parvient à maîtriser sa douleur, constatant que dix minutes de rire authentique lui permettent un sommeil de deux heures sans souffrance puis, il guérit complètement de sa maladie. Il écrit par la suite plusieurs livres pour raconter son étonnante expérience et transmettre aux malades le pouvoir de guérison que nous avons tous au fond de nous.

Anne-Alexandrine atteinte de sclérose en plaque

A 20 ans on lui diagnostique une sclérose en plaques puis une maladie rare (dystonie myoclonique). Dix ans plus tard, elle décide de se lancer comme humoriste : “Le rire peut faire passer beaucoup de choses. C’est une arme formidable de sensibilisation“.

Rire et problèmes cardiaques

Selon une étude réalisée par des cardiologues du centre médical de l’Université du Maryland à Baltimore, rire est un allié efficace dans la prévention de la crise cardiaque. 300 personnes à âge égal ont été soumis à un questionnaire dont moitié avait souffert d’attaques cardiaques ou subi une intervention cardiovasculaire et dont l’autre était indemne de toute pathologie cardiaque. 40% des personnes cardiaques et stressés affirment de pas rire vis-à-vis de situations de la vie courante. Si nous ne savons pas encore pourquoi le rire protège le cœur, a contrario nous savons qu’un excès de stress et/ou de colère peut endommager les parois des vaisseaux sanguins. Le neurobiologiste Robert Provine, suite à ses études a conclu que le rire exerce avant tout une fonction sociale, ce qui pourrait expliquer en partie son importance dans l’équilibre psychologique des personnes.

Rire et cancer

Selon le témoignage du médecin fondateur du rire thérapeutique, des personnes victimes de cancer fréquentent des clubs de yoga du rire. Des séances régulières apportent un nouvel espoir dans leur vie mais pas que cela : le Dr Servan Shreiber, le Dr Abrezol entre autres, affirment qu’avec le rire, les cellules immunitaires sont plus actives contre les virus ou le cancer… Il est prouvé que le rire a un impact profond sur le système immunitaire et sur le cours de la maladie. Le yoga du rire a été effectivement mis en place dans de nombreux centre anti-cancer, afin d’aider les patients et les soignants à composer avec la douleur et la maladie. Très timide en France contrairement aux États-Unis où il accompagne les séances de chimiothérapie notamment au centre de traitement des cancéreux à Chicago. A Téhéran, des chambres de yoga du rire sont nées. Le club de yoga du rire demeure un endroit où le pratiquant fait l’expérience de la bonne humeur et de la joie de vivre. Ce n’est pas un lieu de guérison même si les études scientifiques font état de bienfaits surprenants sur la santé”.​ Source : yoga du rire observatoire

Rire et cancer

Selon le témoignage du médecin fondateur du rire thérapeutique, des personnes victimes de cancer fréquentent des clubs de yoga du rire. Des séances régulières apportent un nouvel espoir dans leur vie mais pas que cela : le Dr David Servan Shreiber, le Dr Raymond Abrezol entre autres, affirment qu’avec le rire, les cellules immunitaires sont plus actives contre les virus ou le cancer… Est prouvé que le rire a un impact profond sur le système immunitaire et sur le cours de la maladie. Le yoga du rire a été effectivement mis en place dans de nombreux centre anti-cancer, afin d’aider les patients et les soignants à composer avec la douleur et la maladie. Très timide en France contrairement aux États-Unis où il accompagne les séances de chimiothérapie notamment au centre de traitement des cancéreux à Chicago. A Téhéran, des chambres de yoga du rire sont nées. Le club de yoga du rire demeure un endroit où le pratiquant fait l’expérience de la bonne humeur et de la joie de vivre. Ce n’est pas un lieu de guérison même si les études scientifiques font état de bienfaits surprenants sur la santé”.​ Source : yoga du rire observatoire